FITZLI-PUTZLI fut un Samouraï, un voilier (quillard) habitable de 7,40 m construit en 1969 par le chantier C. N. S. O. (Constructions Nautiques du Sud-Ouest), en plastique armé avec résine Epikote (résine époxy contenant du toluène, fabriquée par Shell), lesté par 700kg de fonte. Lors de mes voyages professionnels de Marseille à Bordeaux, j'ai eu l'occasion de voir la construction du voilier à Bon-Encontre, à côté d'Agen, où se trouvait le CHANTIER CNSO, créé en 1960 par M. Tienfenback. Ce chantier était le "Département Nautique des Produits Chimiques Shell". Le chantier ferma ses portes en 1982.
    FITZLI-PUTZLI sera vendu en 1975 et remplacé FITZLI-PUTZLI 2 un Super-Challenger de Gaubert, la famille s'étant agrandie une couchette supplémentaire s'est avérée nécessaire !

Michel Bigouin, architecte marseillais que j'ai souvent rencontré, et Daniel Duvergie ont assuré le succès commercial de voilier de régate, tout en présentant un certain volume habitable et offrant un confort désirable tant au port qu'en mer. Une étrave presque pincée et le maître-bau à hauteur de la descente soit au deux tiers du bateau, sur l'arrière, les formes sont pleines et les volumes relativement importants. La surface mouillée est, elle, réduite au minimum. Les fonds sont très plats en raison de la grande largeur à la flottaison et, de ce fait, le bouchain se trouve prolongé jusqu'au liston en une courbe très douce. Il en résulte un frégatage important donnant le maximum de bau. Le rapport lest-déplacement en charge, de l'ordre de 40%, donne une stabilité de poids. Avec ses 2,40 m de large, le Samouraï a une importante stabilité de forme. Un bateau très raide à la toile et peu gîtard, ce qui répond à une tendance très nette des bateaux de l'époque.

Le volume à l'intérieur est considérable pour un bateau de cette taille. Le carré comporte deux couchettes bien dimensionnées; le poste avant en possède deux autres sous lesquelles on trouve un WC marin sur tribord et un coffre à bâbord; une caisse à eau de 40 litres. Entre le poste avant et le carré, la penderie et la cuisine qui, du fait de la taille du bateau est astucieusement divisée en deux: sur bâbord un réchaud et une glacière, en face un évier avec évacuation à la mer commandée par une vanne très accessible. La table à carte est escamotable sous une des deux couchettes du carré. L'intérieur est très lumineux grâce aussi aux deux hublots de chaque bord, mais grâce aussi au capot avant et au capot de descente qui par beau temps, peut s'ouvrir totalement. Cette astuce augmente encore l'habitabilité du bateau. Il est équipé d'un hors-bord "British Sea-Gull" de 5 CV monté sur une chaise coulissante.

L'allure idéale du Samouraï est le près serré. Le Samouraï fait un cap étonnant à une vitesse élevée compte tenu de sa taille. En fait une fois réglé, le bateau atteint sa vitesse limite et la garde quel que soit l'état de la mer. Avec une carène parfaitement réussie, les performances du bateau sont remarquables. Le Samouraï est, compte tenu de sa taille, un bateau habitable faite pour la croisière côtière et à la course.

FITZLI-PUTZLI a connu bien des succès lors des nombreuses régates dans la région marseillaise entre 1969 et 1975.

 

En savoir plus sur le voilier...